L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir

Accusé de vol: Bouna Manel Fall, ancien Dg de la Sodav envoie une citation directe à Malal Talla

Accusé d’avoir été licencié pour avoir volé 100 millions FCFA par le chroniqueur de l’émission Jarkarlo Almamy Malal Talla sur le plateau de la Tfm, l’ancien Directeur de la Sodav, Bouna Manel Fall ne s’est pas laissé faire. Ce dernier qui a voulu rétablir la vérité sur ces accusions qui ont porté atteintes à son honneur et à sa dignité, a envoyé une citation directe, le 18 janvier dernier, à Malal Talla et le groupe future média.

Le chroniqueur de Jakaarlo, Almamy Malal Talla et le Groupe Gfm ont reçu une citation directe pour délits de diffamation et de diffusion de fausses nouvelles, infractions prévues et punies par les articles 248 et 258 du Code Pénal. En effet, le directeur sortant de la Sodav a estimé que le sieur Almamy Malal Talla, en tenant de telles propos, le requis, s’il les confirme, a porté atteinte à l’honneur et la considération du sieur Bouna Manel Fall. En effet, le sieur Bouna Manel  Fall réclame 500 millions de F Cfa au Groupe future médias et à Almamy Malal Talla, pour toutes causes et préjudices confondues.

L’ancien directeur de la Sodav, qui a été cité nommément par le chroniqueur de Jaakarlo, s’est dit avoir accompli la fonction de directeur général de la Sodav jusqu’au mois de février 2017 où élargissant ses perspectives, il a décidé de quitter ladite structure. M. Fall renseigne d’ailleurs qu’à son départ, le bilan laissé apparaitre une progression de 28% des redevances perçues auprès des utilisateurs répertoire et un replies de 5,6% des charges de l’entreprise contrairement à l’ancienne gestion. Il dit ainsi avoir eu une gestion intègre et irréprochable et ce dans tous les sens du terme. Donc, dit-, c’est avec surprise et désolation qu’il a suivi les propos tenus par le sieur almamy Malal Talla dans l’émission Jakaarlo du 23 octobre sur la TFM.

En s’attaquant à Malal Talla, Bouna Manel a pointé du doigt la posture du groupe future médias. « Le groupe future médias s’est rendu complice de cette infraction reprochée à M. Talla en ce qu’il a offert à ce dernier de tenir de telles propos sur son plateau », déclare-t-on dans la citation dont L’Asnews détient copie. Et d’ajouter : « Le groupe Gfm n’a jamais jugé utile de vérifier l’information ou de me donner parole pour me permettre de rétablir la vérité ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

L'Information, un Droit, Vous Servir notre Devoir
%d blogueurs aiment cette page :